Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bricolage & Cuisine

Bricolage & Cuisine

Menu
Humiliation au CPN de LAXOU, la pudeur reste au placard !

Humiliation au CPN de LAXOU, la pudeur reste au placard !

Durand mes multiples hospitalisations aux CPN car je souffre d'une hémochromatose d'origine génétique, l'un des symptôme de la maladie étant la dépression au CPN on ne s'est jamais posé la question, on a traité la dépression et non le vrai problème sans jamais parvenir à me stabilisé. On a donné à ma maladie divers nom la dernière étant la bipolarité. J'ai eux de nombreux et divers traitement, hospitalisé entre 1998 et 2013, à Hardeval E en premier je suis allé ensuite à l'unité 4 ou j'ai été au deux niveaux, en fonction de l'avis du médecin. Je suis allé à la clinique du CPN et en dernier à l'Unité 1 avec un cours passage à l'UPPAM (Unité Psychiatrique de Pont à Mousson). Ce qui m'a finalement sauver c'est la découverte par ma généraliste d'une anomalie dans le sang qu'elle m'a demandé de faire expertisé. On a fini par trouver mon vrai problème mais le mal était fait  :
A 50 Ans j'avais déjà été opéré deux fois des deux yeux de cataracte, j'avais eu des glaucomes pour que l'on me dise finalement que j'allais perdre la vue à cause du fer dans le sang. Entre temps à LAXOU j'ai eu droit à des inections de fer et de calcium car (jen manquait  m'a t'on dit). Qaund on sait qu'entre juin 1998 et Septembre 1999 j'avais du mercure dans le bras gauche qu'il a fallu extraitre par chirurgie !
En Septembre 2015 j'arrête donc touts traitement psychiatrique avec l'aide constante de l'Honorable Maître Yati SWAMI. L'hindouisme inclus dans ces pratique la méditation qui permet une mise en harmonie entre l'esprit et le corps. Les conseils du Maître m'ont permis d'arrêter totalement et sans incident les traitement mais cela inclus aussi l'arrêt de toute substance excitantes (café, thé, cigarette, alcool......) et ce à vie.
En 15 Ans de psychiatrie j'ai du faire au moins 20 tentatives de suicide dont certaine étaient dût au traitement qui ne me stabilisaient pas mais au contraire, m’ôtaient toutes considération pour mon corps dont j'avais surtout envie de me débarrasser  ! En effet la plupart des traitement psy inhibent toute volonté chez le patient.

A l'unité 4 le matin, en semaine (oui l'après midi il y a les visites alors......), on ferme les chambres à clés, alors les patients dorment la ou ils peuvent, sur les fauteuils à leur disposition mais aussi à même le sol dans les couloirs. Les douches ne ferment pas à clés alors la pudeur reste à l'entrée. La seule clés que nous avons est celle de notre armoire ou seul les objets autorisés par les infirmiers lors de l'admission restent à notre disposition (les chargeurs des portables restent au bureau infirmiers). Mais ensuite les patients sortent du service une, deux voir toute l'après midi de l'unité.
J'avais un ami «  Mikael  » qui se droguait, il allé échanger les traitements psy qu'on lui donné au repas et qu'il dissimulait dans ces vêtements à l’insu des infirmiers, contre sa dose au centre commercial des provinces à LAXOU. La dernière fois que je l'ai vue il ne m'a pas reconnu tellement il était «  amoché  ».
La drogue circule librement au CPN car les infirmiers ne font pas la différence entre le «  Shutt  » dû au médicaments et celui dû aux drogues. Malgré la présence de détecteur de fumée bon nombre de patients fume du cannabis dans l'unité. Les détecteur de fumée son pourtant très sensibles, j'en ai pratiquer l'expérience. En 1999 alors j'étais hospitalisé, me levant très tôt à 6 heure je prenais ma douche (elles sont dans des chambre de 3 lits mais n'ont aucune fermeture). Je faisait coulé la douche à fond durant un bon moment afin de chauffer un peu la salle avant de me mettre nu. La vapeur d'eau chaude faisait se déclencher l'alarme incendie avec toutes les conséquence que cela implique. Ce petit jeux a durée presque trois mois, on a si peu de distraction au CPN qu'un peu d'animation en début de journée ça réveil  !

Humiliations, du quotidient au CPN de LAXOU !

Humiliations, du quotidient au CPN de LAXOU !