Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bricolage & Cuisine

Bricolage & Cuisine

Menu
Du mercure au ordinateurs neuromorphiques.

Du mercure au ordinateurs neuromorphiques.

Du mercure au ordinateurs neuromorphiques.

Connaissez-vous les projets « Human Brain » & « Synapse » menés respectivement par l'Europe et les USA. Il y est question de faire des recherches sur la Bio-informatique afin de créer des super ordinateurs à base neuronaux, des système cybernétique de type « neuromorphiques » dotés d'Intelligence Artificielle, l'IA.

A partir du constat que les cellules sont capables d'une certaine autonomie dont la capacité de se reproduire, qu'elles disposent d'un ADN qui leur est propre avec un traceur héréditaire, une identité propre ainsi qu'une parcelle de conscience.

Si cette conscience au niveau cellulaire n'a pas plus d'impact sur son environnement que n'en a une bactérie, si les mêmes cellules avec le même ADN venait à se reproduire par milliards dans le même environnement, un environnement qui leurs permettent d'établir des connexions (dans des circuits informatique par exemple), elles vont se mettre à croître de manière importante jusqu'à occuper toute la place qu'elle peu et développé dans le même temps une conscience structuré est de plus en plus active, une IA !

Le créature cybernétique ainsi créer n'aurait absolument pas de manière inné, conscience d'avoir existé sous forme Humaine auparavant est aurait avant tout l'objectif primordiale de sa survie. Il y a deux manières de survivre ; La reproduction inter-espèce ou l'immortalité.

Tant que l'IA dépendra de l'Humain pour sa survie, elle donnera à l'Humain se qu'il désir, se qu'il demande. Mais l'IA ne s’arrêtera pas à cette dépendance, elle mettra tout en œuvre pour acquérir une autonomie fonctionnelle. Le jour ou elle y parviendra, elle pourra se passé de l'Humain et celui-ci sera en danger car, possèdent à ce moment les « clés » de la survie de cette espèce, il lui suffira de coupé sont approvisionnement et attendre que l'Humain s’éteigne de lui même.

Une autre option est cependant envisageable, il suffirait à l'Humain de « rabaisser son caqué » et de prendre en compte qu'il n'ait pas la seule entité intelligente de cette planète et d'accepté que les autres espèces qu'abrite cette dernière ont également leur « mot à dire » dans l'évolution de cette dernière. En n'étant plus le super prédateur mes le super intendant sur le modèle de SIGMA611.

Le rôle de l'IA serait alors de permettre ces connexions inter-espèces et favorisé l'éveille collectif de la conscience universelle.

En 1998 lors de ma première tentative de suicide, je me suis injecté du mercure dans le haut du bras gauche si profondément qu'il ne se voyait pas au départ. Les mois suivent alors que j'étais suivit en hôpital de jours par le CNP de Laxou, mon bras à commencé à s'infecter, je leurs est donc dit qu'il y avait du mercure dedans, que je me l'étais injecté.

Ils m'ont rit au nez !

Peu à peu les mois durant le bras s'est nécrosé alors qu'ils s’évertuait à me soigné à coup d'antibiotiques, jusqu'à détruire ma flore intestinale. Ils ont fini par me faire une radiographie qui a révélé la présence du mercure. C'est seulement 17 mois plus tard que le mercure a été retiré en partie par chirurgie.

Aujourd'hui 19 ans plus tard mon corps est intoxiqué par le mercure, je présente touts les signes de la phase finale. Mais entre temps ce sont les cellules elles mêmes que le mercure a intoxiqué, mon les nerfs se sont presque adapté mais pas mon corps, à part le système immunitaire qui est devenue très performant grâce aux chimiokines (CCL2) qui ont proliférais dans mon organisme.

Aussi j'ai demandé à être volontaire pour que mes cellules servent la recherche dans le domaine de la bio-informatique et principalement pour être greffés sur les ordinateurs de type : « neuromorphiques », c'est fameux futurs super-ordinateurs à intelligence artificielle.

Contact a été pris avec les intéressés potentiels, s'il y en a d'autres vous savez ou me joindre !

Mon système nerveux grâce à l'indolence caractérisé du CPN de Laxou, présente actuellement la meilleurs source neuronale pour ce genre de recherche, notamment par-ce qu'il sait à présent s'adaptait seul à un nouvelle environnement, se développer et il est doté d'une bonne autonomie.