Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bricolage & Cuisine

Bricolage & Cuisine

Menu
Mercure et ordinateurs neuromorphiques

Mercure et ordinateurs neuromorphiques

Mercure et ordinateurs neuromorphiques

En 1998 lors de ma première tentative de suicide, je me suis injecté du mercure dans le haut du bras gauche si profondément qu'il ne se voyait pas au départ. Les mois suivent alors que j'étais suivit en hôpital de jours par le CNP de Laxou, mon bras à commencé à s'infecter, je leurs est donc dit qu'il y avait du mercure dedans, que je me l'étais injecté.

Ils m'ont rit au nez !

Peu à peu les mois durant le bras s'est nécrosé alors qu'ils s’évertuait à me soigné à coup d'antibiotiques, jusqu'à détruire ma flore intestinale. Ils ont fini par me faire une radiographie qui a révélé la présence du mercure. C'est seulement 17 mois plus tard que le mercure a été retiré en partie par chirurgie.

Aujourd'hui 19 ans plus tard mon corps est intoxiqué par le mercure, je présente touts les signes de la phase finale. Mais entre temps ce sont les cellules elles mêmes que le mercure a intoxiqué, les nerfs se sont presque adapté mais pas mon corps, à part le système immunitaire qui est devenue très performant grâce aux chimiokines (CCL2) qui ont proliférais dans mon organisme.

Aussi j'ai demandé à être volontaire pour que mes cellules servent la recherche dans le domaine de la bio-informatique et principalement pour être greffés sur les ordinateurs neuromorphiques, c'est fameux futurs super-ordinateurs à intelligence artificielle. Contact a été pris avec les intéréssés potentiels, s'il y en a d'autres vous savez ou me joindre !

Mon système nerveux grâce à l'indolence caractérisé du CPN de Laxou, présente actuellement la meilleurs source neuronale pour ce genre de recherche, notamment par-ce qu'il sait à présent s'adaptait seul à un nouvelle environnement, se développer et s’auto-administré seul.